Comment vendre un terrain à bon prix à Bruxelles ?

Le souhait de tous les propriétaires qui veulent vendre leur terrain est de pouvoir le céder à un bon prix. Ce qui est tout à fait normal.

Toutefois pour réussir une telle opération, il existe certaines astuces et des démarches à faire qu’il convient de connaître.

Il en est ainsi notamment de la viabilisation de votre parcelle. Une parcelle constructible déjà viabilisée sera plus onéreuse.

Cependant rien n’oblige le vendeur à le faire. Pour vous faire une idée sur toutes les procédures à suivre pour vendre un terrain à un prix intéressant, suivez le guide.

Viabiliser le terrain

Même si l’opération n’est pas obligatoire pour le vendeur, elle peut être un atout considérable pour trouver rapidement un acquéreur.

À noter que la grande majorité des particuliers qui recherchent un terrain veulent une parcelle qui puisse accueillir une construction.

Certes, la viabilisation d’un terrain peut revenir assez chère vu les nombres de travaux à effectuer, mais elle permettra au vendeur de faire monter le prix de son bien.

Pour info, il convient de rappeler que les travaux de viabilisation consistent à raccorder un terrain au réseau public :

  • Des eaux
  • D’électricité
  • De gaz
  • D’assainissement
  • De téléphone et d’internet.

L’accessibilité au terrain est aussi un point important à prendre en compte dans le cadre d’une viabilisation.

En visitant le site https://vendre-un-terrain.be/, vous aurez de plus amples informations sur le sujet.

Se procurer un certificat d’urbanisme

Contrairement à ce que l’on pense, l’urbanisme n’est pas seulement utile dans le cadre d’un projet de construction.

Pour mettre toutes les chances de votre côté lors de la vente de votre terrain, il est conseillé de se procurer un certificat d’urbanisme.

Cela permettra de donner au futur acquéreur un aperçu de tous les travaux qu’il pourra réaliser s’il se décide à l’acheter.

C’est un argument de vente de taille. Il s’agit également d’une manière de prouver que votre parcelle est parfaitement en règle par rapport aux différentes réglementations en vigueur.

Montaigne

Proposer un juste prix

Ce qu’il faut savoir lors d’une vente de terrain, c’est que les futurs acheteurs ne vont pas se jeter sur la première offre qu’il trouve.

Ils vont effectuer plusieurs recherches et faire une comparaison des prix en prenant en compte plusieurs paramètres.

Il en est ainsi notamment de la localisation du terrain. Ils vont également se renseigner sur le prix pratiqué sur le marché local et national. En bref, ils ont déjà une certaine idée sur la valeur d’un bien immobilier.

Dans ce cas, si le prix que l’on propose est trop élevé par rapport à ce qui est pratiqué et à la valeur réelle du bien, cela risque de décourager les potentiels acheteurs.

L’idée n’est toutefois pas de vendre votre terrain en dessous de son prix réel. Il convient tout simplement de faire une estimation qui ne s’en éloigne pas trop.

Pour ce faire, vous pouvez faire appel au service d’un professionnel tels qu’un notaire, un expert foncier ou encore un agent immobilier. Ils ont une plus grande connaissance du prix qui se pratique sur le marché. En plus, ils sont plus objectifs. Dans leur évaluation, ils vont prendre en compte de nombreux critères tels que :

  • La proximité du terrain avec la voie publique
  • L’éloignement avec les différents services tels que les hôpitaux, les commerces, les écoles ou autres
  • La localisation de la parcelle
  • La demande et l’offre dans la zone où se trouve votre terrain…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *