Pourquoi et comment choisir de la peinture industrielle ?

Pour diverses raisons, le secteur industriel (maritime, aéronautique, génie civil, automobile ou bâtiment) se sert de la peinture industrielle pour revêtir leurs entrepôts ou leurs produits. Il en existe aujourd’hui différentes variétés. Ce qui rend le choix assez difficile. Voici quelques pistes pour être certain de choisir la bonne variante.

La peinture industrielle : ses caractéristiques et ses avantages

Dans les milieux industriels, les surfaces subissent en permanence une exposition aux agents physiques et chimiques. Un choix adapté de revêtement industriel est essentiel pour garantir un travail de peinture de qualité (résistance, durabilité et finition optimale). La peinture industrielle se présente généralement sous forme de produit liquide, poudre ou pâte. Elle s’applique sur une surface suivant une technique bien précise. Généralement, il faut utiliser une cabine de peinture. Après un certain temps de pose, elle devient un film plastique, solide et adhésif. Outre le fait d’apporter un aspect esthétique à un objet, elle protège une surface de la rouille, de l’humidité, du gel, des environnements acides ou des substances alcalines.

La peinture industrielle offre de nombreux avantages. Sa composition est telle qu’elle est très facile à appliquer. Avec sa texture onctueuse, elle couvre facilement le mur. En même temps, elle permet d’économiser des couches de peinture. De plus, elle est saine et répond parfaitement aux préoccupations de sécurité et d’hygiène. Autre avantage, la peinture professionnelle renferme des propriétés particulières, notamment antirouille. Cela permet au revêtement industriel de protéger les métaux, tout en empêchant la progression de la corrosion ou la rouille. Et grâce à une propriété métallique, elle adhère aisément au métal, au fer et à l’acier. Il existe aussi d’autres types de peinture professionnelle, comme celle à séchage rapide et doté d’un excellent pouvoir couvrant.

Bien sélectionner son revêtement industriel

Afin que la peinture industrielle remplisse au mieux ses fonctions de protection et revêtement décoratif, les particularités de chaque variante sont à connaître. Ainsi, les enduits représentent les premières couches de peinture. Ils sont directement en contact avec le substrat. Ils servent, entre autres, à limiter l’oxydation des surfaces métalliques, étant donné qu’ils contiennent des pigments anticorrosion. Viennent ensuite les couches intermédiaires de peinture, qui sont appliquées sur l’enduit. Leur rôle est d’accroître l’épaisseur du système de peinture. Cela permet de diminuer les coûts d’application. Concernant les peintures de finition, elles sont appliquées sur l’enduit ou la couche intermédiaire. Elles sont perméables et résistantes grâce à un faible rapport pigment/liant.

D’autre part, la peinture professionnelle est constituée de différents composants, dont les pigments. Ces derniers ont essentiellement une fonction esthétique. En fait, ils confèrent opacité et couleur à la couche de peinture. Puis, les liants sont les constituants de base de la peinture. Ils lui permettent de former, une fois sèche, un film solide et adhérent. Les solvants constituent un autre élément de la peinture en bâtiment. Ils permettent d’appliquer cette dernière par la méthode choisie en lui conférant la bonne consistance. Enfin, les adjuvants permettent d’obtenir un meilleur rendu. De plus, grâce à ces composants chimiques, le séchage est plus rapide. Ils aident aussi à nuancer et avoir des effets spéciaux.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *