Les effets des psychotropes sur la santé

Antidépresseurs, neuroleptiques, hypnotiques… Les psychotropes ne sont pas des substances inoffensives. De nombreuses idées reçues circulent sur ces produits. Le psychiatre Alain Gérard a révélé toute la vérité sur ces psychotropes de base. Les Français remplacent davantage les consommateurs de psychotropes. Cependant, parce qu’elles affectent directement les émotions et les comportements, ces substances suscitent l’intérêt et même l’inquiétude de la plupart d’entre nous. Quand puis-je l’obtenir ? combien de temps? Le psychiatre Alain Gérard, expert à l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé, a plus d’inspiration pour ces molécules parfois effrayantes.

Pourquoi l’alcool et les psychotropes ne font-ils pas bon ménage ?

L’alcool affecte directement l’humeur de chacun. La plupart du temps, cela exacerbe le tableau de la maladie mentale. À long terme, cela conduira au malheur. Prise occasionnellement, elle produira un effet désinhibiteur, cet effet sera intensifié avec la prise de médicaments psychotropes ( cliquez ici pour les détails). Au niveau pharmacologique, l’alcool interagit avec les psychotropes, soit en combinant ses effets avec ceux des drogues, soit en renforçant leurs effets. Après avoir reçu un tel traitement, les boissons alcoolisées devraient être interdites à tout prix.

Peut-on guérir la dépression sans antidépresseurs ?

Aujourd’hui, la dépression se caractérise par des pathologies très différentes en intensité, sévérité et risque. Ceci est unique à chacun. Certaines personnes peuvent souffrir de dépression et n’accepteront donc pas facilement les antidépresseurs. Si la dépression est jugée modérée ou sévère, il est presque nécessaire d’utiliser des antidépresseurs.

Les antidépresseurs suffisent-ils à guérir la dépression ?

Encore une fois, tout dépend du tempérament du patient. Le principe des antidépresseurs est d’améliorer l’humeur, pas de résoudre les problèmes. Par conséquent, lorsque le patient ressent le besoin de parler, il est nécessaire de mener une psychothérapie en même temps. Pour les cas de dépression relativement sévères, il est recommandé de choisir ces deux options en même temps

Peut-on prendre des psychotropes toute sa vie ?

Tout d’abord, il est important de distinguer les traitements symptomatiques, thérapeutiques et préventifs. Le traitement symptomatique vise les symptômes de la maladie, le traitement consiste à traiter la maladie et la prévention consiste à prévenir les récidives. En général, les deux premiers traitements ne peuvent pas être pris à vie. En revanche, les médicaments utilisés à des fins préventives peuvent être pris pendant une période plus longue. En fait, certaines personnes ont besoin d’un traitement préventif à long terme, en particulier celles atteintes de schizophrénie ou de trouble bipolaire. Mais attention, un traitement à vie ne signifie pas que la personne suivra toujours la même prescription. Au lieu de cela, il sera constamment surveillé et réévalué. Si les effets secondaires sont trop gênants, bien sûr, le traitement peut être modifié avec l’accord du médecin.

Les femmes enceintes peuvent-elles prendre des psychotropes ?

Normalement, il est interdit aux femmes enceintes de prendre des psychotropes. Il s’agit d’une mesure préventive car aucune recherche scientifique n’a pu déterminer si la mère ou l’enfant est à risque. Il est très difficile d’évaluer le rapport bénéfice/risque pour la simple raison que les femmes enceintes sont toujours exclues de toutes les études

 

Sur ce site, vous pouvez voir d’autres articles intéressant.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *